LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > Intranet > Conseil de Laboratoire > Renouvellement du Conseil de Laboratoire - Mandat 2019/2024

Organisation du scrutin

par michel.caillat@obspm.fr - publié le , mis à jour le

Convocation des électeurs

Les personnels du LERMA, inscrits sur les listes électorales sont appelés à élire leurs représentants au Conseil de laboratoire du LERMA, conformément aux articles 9 et 10 du décret 85-715 modifié.

Le mandat prendra effet au 1er janvier 2019 pour une durée de 5 ans sauf pour le représentant étudiants élu pour 2 ans.

Le scrutin aura lieu par vote électronique. L’accès au vote électronique sera possible depuis tout matériel relié à l’Internet et capable d’exécuter un navigateur.

Dates du vote

  • 1er tour : ouverture le 22 octobre 2018 à 12h00, clôture le 23 octobre à 12h00
  • 2ème tour : ouverture le 29 octobre 2018 à 12h00, clôture le 30 octobre à 12h00

Toutes les heures sont heure de Paris soit UTC+1 pour le vote du 22-23/10 et UTC+2 pour celui du 29-30/10 du fait du passage à l’heure d’hiver le 28/10.

Collèges

La population électorale est organisée en trois collèges :

  • le collège Chercheurs et Enseignants Chercheurs
  • le collège Ingénieurs, Techniciens et Administratifs
  • le collège Étudiants

Nombre de sièges à pourvoir

  • 6 sièges pour le collège Chercheurs et Enseignants Chercheurs,
  • 4 sièges pour le collège Ingénieurs, Techniciens et Administratifs,
  • 1 siège pour le collège Étudiants.

Mode de scrutin

Le scrutin se déroule sur le mode uninominal majoritaire à deux tours.

Listes électorales

Les listes électorales provisoires seront affichées sur chaque site du LERMA à Paris, Meudon, Cergy, Jussieu et à l’ENS PARIS à partir du 1 octobre 2018.

Les demandes de rectification des listes électorales devront être reçues au plus tard le 10 octobre 2018 à 20h00, adressées par mail à : comelec.lerma@obspm.fr et en copie à direction.lerma@obspm.fr.

Les listes électorales définitives rectifiées seront affichées sur tous les sites du LERMA à partir du 15 octobre 2018.

Dépôt des candidatures

Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 12 octobre 2018 à 20h00. Celles-ci doivent être adressées par mail à : comelec.lerma@obspm.fr et en copie à direction.lerma@obspm.fr.
Chaque candidature doit être accompagnée d’une profession de foi, transmise selon les mêmes modalités et dans la même limite de temps.
Les professions de foi seront communiquées à l’ensemble du laboratoire via l’INTRANET.

Qui est éligible

Il est important de savoir que toute personne électrice est également éligible et peut recueillir des votes qu’elle ait fait acte de candidature ou pas.

Calendrier récapitulatif

  • 1er octobre 2018 : affichage des listes électorales provisoires
  • 10 octobre 2018 : date limite pour les demandes de rectification des listes électorales
  • 12 octobre 2018 : date limite pour le dépôt des candidatures accompagnées de professions de foi,
  • 15 octobre 2018 : affichage des listes électorales définitives,
  • 15 octobre 2018 : affichage (panneaux et INTRANET) des candidatures et professions de foi,
  • 22-23 octobre 2018 : premier tour et publication des résultats le 23 octobre à 14h00
  • 29-30 octobre 2018 : second tour et publication des résultats le 30 octobre à 14h00

Commission électorale

Les membres de la commission électorale en charge de la préparation et du bon déroulement de ce scrutin sont :

  • Christian Balança
  • Saoud Baouche
  • Carine Bingan
  • Michel Caillat
  • Antoine Gusdorf
  • Pascal Jeseck
  • Benoit Sémelin

La commission reçoit son courrier électronique à l’adresse comelec.lerma@obspm.fr

Séminaires à venir

Vendredi 21 septembre 2018, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Understanding the structure of molecular clouds: Multi-line wide-field imaging of Orion B
Jan ORKISZ
Iram
résumé :
The new generation of wide-bandwidth high-resolution receivers turns
almost any radio observation into a spectral survey. In the case of
wide-field imaging of the interstellar medium, such a wealth of data
provides new diagnostic tools, but also poses new challenges in terms of
data processing and analysis.

The ORION-B project aims at observing 5 square degrees of the Orion B
molecular cloud, or about half of the cloud's surface, over the entire
3mm band. The emission of tens of molecular tracers have been mapped,
including CO isotopologues, HCO+, CN, HNC, N2H+, methanol, SO, CN...
Machine learning techniques have been applied to these maps, in order to
segment the molecular cloud into typical regions based on their
molecular emission, and to idenfify the most meaningful correlations of
different molecular tracers with each other and with physical quantities
such as density or dust temperature.

The spatial coverage, together with the spatial and spectral resolution,
also allow to characterize statistically the kinematics and dynamics of
the gas. The amount of momentum in the compressive and solenoidal
(rotational) modes of turbulence are retrieved, showing that the cloud
is dominated by solenoidal motions, with the compressive modes being
concentrated in two star-forming regions - which is in line with the
overall very low star formation efficiency of the cloud, and highlights
the role of compressive forcing in the star formation process. The
filamentary network of the molecular cloud also proves to have
particluarly low densities, and is very stable against gravitational
collapse and fragmentation, which also points at a young evolutionary
stage of the filaments.
 
Vendredi 5 octobre 2018, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Astrochemistry in star forming regions : new modeling approaches
Emeric BRON
IRAM/LERMA
résumé :
Star-forming regions present rich infrared and millimeter spectra emitted by the gas exposed to the feedback of young stars. This emission is increasingly used to study the star formation cycle in other galaxies, but results from a complex interplay of physical and chemical processes : chemistry in the gas and on grain surfaces, (de)excitation processes of the atoms and molecules, heating and cooling balance,... Its understanding thus requires detailed astrochemical models that include the couplings between these processes. In this talk, I will present several examples where new modeling approaches of specific processes and their couplings proved crucial to solve persistent observational riddles : from the driving role of UV irradiation in the dynamics of photodissociation regions (PDR) to the efficient reformation of molecular hydrogen in these regions.
 
Tous les séminaires...