LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > Intranet > Conseil de Laboratoire > Renouvellement du Conseil de Laboratoire - Mandat 2019/2024

Organisation du scrutin

par michel.caillat@obspm.fr - publié le , mis à jour le

Convocation des électeurs

Les personnels du LERMA, inscrits sur les listes électorales sont appelés à élire leurs représentants au Conseil de laboratoire du LERMA, conformément aux articles 9 et 10 du décret 85-715 modifié.

Le mandat prendra effet au 1er janvier 2019 pour une durée de 5 ans sauf pour le/la représentant.e. des étudiant.e.s élu.e. pour 2 ans.

Le scrutin aura lieu par vote électronique. L’accès au vote électronique sera possible depuis tout matériel relié à l’Internet et capable d’exécuter un navigateur.

Dates du vote

  • 1er tour : ouverture le 22 octobre 2018 à 12h00, clôture le 23 octobre à 12h00
  • 2ème tour : ouverture le 29 octobre 2018 à 12h00, clôture le 30 octobre à 12h00

Toutes les heures sont heure de Paris soit UTC+2 pour le vote du 22-23/10 et UTC+1 pour celui du 29-30/10 du fait du passage à l’heure d’hiver le 28/10.

Collèges

La population électorale est organisée en trois collèges :

  • le collège Chercheurs et Enseignants Chercheurs
  • le collège Ingénieurs, Techniciens et Administratifs
  • le collège Étudiants

Nombre de sièges à pourvoir

  • 6 sièges pour le collège Chercheurs et Enseignants Chercheurs,
  • 4 sièges pour le collège Ingénieurs, Techniciens et Administratifs,
  • 1 siège pour le collège Étudiants.

Mode de scrutin

Le scrutin se déroule sur le mode uninominal majoritaire à deux tours.

Listes électorales

Les listes électorales provisoires seront affichées sur chaque site du LERMA à Paris, Meudon, Cergy, Jussieu et à l’ENS PARIS à partir du 1er octobre 2018.

Les demandes de rectification des listes électorales devront être reçues au plus tard le 10 octobre 2018 à 20h00, adressées par mail à comelec.lerma@obspm.fr et en copie à direction.lerma@obspm.fr.

Les listes électorales définitives rectifiées seront affichées sur tous les sites du LERMA à partir du 15 octobre 2018 et sur l’INTRANET du LERMA.

Dépôt des candidatures

Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 12 octobre 2018 à 20h00. Celles-ci doivent être adressées par mail à : comelec.lerma@obspm.fr et en copie à direction.lerma@obspm.fr.
Chaque candidature doit être accompagnée d’une profession de foi (même succinte).
Les candidatures et professions de foi seront communiquées à l’ensemble du laboratoire via l’INTRANET du LERMA.

Format des candidatures et professions de foi

La déclaration de candidature indiquera clairement le nom et prénom du/de la candidat.e. ainsi que le collège électoral. Elle sera accompagnée d’une profession de foi. Elle sera envoyée sous forme d’un simple fichier texte

Qui peut voter ?

Les listes électorales sont établies en application des règlementations de l’Observatoire de Paris et du CNRS.

Peuvent voter toutes celles et tous ceux qui :

  • ont un statut de membre permanent du LERMA en activité au 30 octobre 2018
  • ou ont un statut de contractuel et sont présents au LERMA depuis au moins 10 mois à cette date (30 octobre 2018).

Il est à noter que ne peuvent être ni électeurs ni éligibles les personnels dans les situations suivantes :

  • en détachement auprès d’autres établissements
  • en congé de longue durée
  • en congé parental
  • en disponibilité ou suspendus de leurs fonctions
  • retraité.e.
  • affilié.e.
  • visiteu.r.se. longue durée
  • ingénieur.e., administrati.f.ve., technicien.ne., sociaux, personnel de santé et des bibliothèques recruté.e. par contrat à durée déterminée de moins de 10 mois.

Qui est éligible ?

Attention toute personne électrice est également éligible et peut recueillir des votes qu’elle ait fait acte de candidature ou pas.

Calendrier récapitulatif

  • 1er octobre 2018 : affichage des listes électorales provisoires
  • 10 octobre 2018 : date limite pour les demandes de rectification des listes électorales
  • 12 octobre 2018 : date limite pour le dépôt des candidatures accompagnées de professions de foi,
  • 15 octobre 2018 : affichage des listes électorales définitives,
  • 15 octobre 2018 : affichage (panneaux et INTRANET) des candidatures et professions de foi,
  • 22-23 octobre 2018 : premier tour et publication des résultats le 23 octobre à 14h00,
  • 26 octobre 2018 : date limite pour la confirmation des candidatures au second tour,
  • 29-30 octobre 2018 : second tour et publication des résultats le 30 octobre à 14h00

Commission électorale

Les membres de la commission électorale en charge de la préparation et du bon déroulement de ce scrutin sont :

  • Christian Balança
  • Saoud Baouche
  • Carine Bingan
  • Michel Caillat
  • Antoine Gusdorf
  • Pascal Jeseck
  • Benoit Sémelin

La commission reçoit son courrier électronique à l’adresse comelec.lerma@obspm.fr

Séminaires à venir

Vendredi 30 novembre 2018, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Multiscale star-formation in the Ophiuchus Molecular Cloud: from molecular clouds to brown-dwarfs formation
Bilal LADJELATE
IRAM
résumé :
From molecular clouds to stars, every step of the evolution of young stars can be observed in the submillimetric range. The Herschel Space Telescope observed, as part of the Herschel Gould Belt Survey, many molecular clouds. When these molecular clouds are fragmenting, dense prestellar cores accumulating dust and gas are forming and contracting. We performed a census of prestellar dense cores in the Ophiuchus Molecular Cloud, which appear to be coupled with filamentary structures, as part of the paradigm of star-formation inside interstellar filaments. The region was not previously known as filamentary, despite the observation of protostellar alignments. This molecular cloud is under the heavy feedback of active stars nearby seen in the structure of the molecular cloud. Oph B-11, detected with interferometric observations, is a brown dwarf precursor, which final mass will not be important enough for the final star to burn hydrogen. Their formation mechanism is not well constrained, we must find and characterize a first candidate pre-brown dwarf. Oph B-11 was detected along a nearby shock, we characterize chemically. Moreover, higher resolution studies with ALMA show a structured molecular environment and help us constrain the mechanism of formation of this kind of objects. These observations show a series of shocks in different tracers, spatially coincident with the detected position of the pre-brown dwarf, in favour of the gravo- turbulent scenario for the formation of brown dwarfs. I will discuss the legacy of Herschel in the Ophiuchus region in the filament paradigm of star-formation, and the future of these studies with the advent of new instruments, like NIKA2 and its polarimetry facility.
 
Vendredi 21 décembre 2018, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Astrochemistry in star forming regions : new modeling approaches
Emeric BRON
LERMA
résumé :
Star-forming regions present rich infrared and millimeter spectra emitted by the gas exposed to the feedback of young stars. This emission is increasingly used to study the star formation cycle in other galaxies, but results from a complex interplay of physical and chemical processes : chemistry in the gas and on grain surfaces, (de)excitation processes of the atoms and molecules, heating and cooling balance,... Its understanding thus requires detailed astrochemical models that include the couplings between these processes. In this talk, I will present several examples where new modeling approaches of specific processes and their couplings proved crucial to solve persistent observational riddles : from the driving role of UV irradiation in the dynamics of photodissociation regions (PDR) to the efficient reformation of molecular hydrogen in these regions.
 
Mardi 15 janvier 2019, 11h00
Salle de l'atelier, Paris
ATTENTION jour ET heure inhabituels
Thresholds for Globular Cluster Formation and their Dominance of Star Formation in the Early-Universe
Bruce ELMEGREEN
IBM Research Division
résumé :
Young massive clusters (YMCs) are usually accompanied by lower-mass clusters and unbound stars with a total mass equal to several tens times the mass of the YMC. If this was also true when globular clusters (GCs) formed, then their cosmic density implies that most star formation before redshift ~2 made a GC that lasted until today. Star-forming regions had to change after this time for the modern universe to be making very few YMCs. Here we consider the conditions needed for the formation of a ~10^6 Msun cluster. These include a star formation rate inside each independent region that exceeds ~1 Msun/yr to sample the cluster mass function up to such a high mass, and a star formation rate per unit area of Sigma_SFR ~ 1 Msun/kpc^2/yr to get the required high gas surface density from the Kennicutt-Schmidt relation, and therefore the required high pressure from the weight of the gas. High pressures are implied by the virial theorem at cluster densities. The ratio of these two quantities gives the area of a GC-forming region, ~1 kpc^2, and the young stellar mass converted to a cloud mass gives the typical gas surface density of 500-1000 Msun/pc^2. Observations of star-forming clumps in young galaxies are consistent with these numbers, suggesting they formed today's GCs. Observations of the cluster cut-off mass in local galaxies agree with the maximum mass calculated from Sigma_SFR. Metal-poor stellar populations in local dwarf irregular galaxies confirm the dominant role of GC formation in building their young disks.
 
Tous les séminaires...