LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > Recherche > Bases de Données

Bases de données

publié le , mis à jour le

Global Inundation Extent from Multi-Satellite
C’est un jeu de données unique qui fournit l’étendue et la dynamique des eaux de surface continentales, à l’échelle du globe, sur une longue période (1993-2008).

Stark-B : Base de données d’élargissement des raies isolées des atomes et
des ions dans l’approximation des impacts.

Il s’agit d’une base de données calculées de largeurs et déplacements de
raies isolées d’éléments neutres et ionisés dus à des collisions avec les
électrons et les ions dans un plasma.

BASECOL : Base de données collisionnelle ro-vibrationnelle
Cette base de données est consacrée aux Processus d’excitation ro-vibrationnelle de molecules par collision avec des atomes, ions, molecules ou electrons

MOLAT : Données Atomiques et Moléculaires
L’objectif de cette archive est de rendre accessibles des données atomiques et moléculaires originales, avant leur inclusion dans des bases plus complètes, ainsi que des compilations produites indépendamment par des membres de l’Observatoire ou au cours de leurs collaborations.

Séminaires à venir

Vendredi 17 janvier 2020, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
The role of feedback- and accretion-driven turbulence in galaxy build-up
Pierre GUILLARD
IAP
résumé :
Cosmological models describe accurately the growth of large scale, dark matter-dominated, structures, but largely fail to reproduce the baryon content and physical properties of galaxies. Why? Essentially because the build-up of galaxies is regulated by a complex interplay between gravitational collapse, galaxy merging and feedback related to AGN and star formation, for which we still miss a robust theory. The energy released by these processes has to dissipate for gas to cool, condense, and form stars. How gas cools is thus a key to understand galaxy formation and why it such an inefficient process. In this seminar, I will discuss a few examples where turbulence driven by gas accretion, feedback, and galaxy interactions, which is largely ignored in models of galaxy formation, and captured in current simulations only over a limited range of scales, may have a major impact on galaxy and halos properties.

 
Vendredi 24 janvier 2020, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
The accretion-ejection connection in planet-forming disks. New perspectives from high angular resolution observations
Benoît TABONE
Leiden
 
Vendredi 7 février 2020, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Redistribution of angular momentum from core to disk scales in Class 0 stars
Mathilde GAUDEL
LERMA
 
Tous les séminaires...