LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > Recherche > Bases de Données

Bases de données

publié le , mis à jour le

Global Inundation Extent from Multi-Satellite
C’est un jeu de données unique qui fournit l’étendue et la dynamique des eaux de surface continentales, à l’échelle du globe, sur une longue période (1993-2008).

Stark-B : Base de données d’élargissement des raies isolées des atomes et
des ions dans l’approximation des impacts.

Il s’agit d’une base de données calculées de largeurs et déplacements de
raies isolées d’éléments neutres et ionisés dus à des collisions avec les
électrons et les ions dans un plasma.

BASECOL : Base de données collisionnelle ro-vibrationnelle
Cette base de données est consacrée aux Processus d’excitation ro-vibrationnelle de molecules par collision avec des atomes, ions, molecules ou electrons

MOLAT : Données Atomiques et Moléculaires
L’objectif de cette archive est de rendre accessibles des données atomiques et moléculaires originales, avant leur inclusion dans des bases plus complètes, ainsi que des compilations produites indépendamment par des membres de l’Observatoire ou au cours de leurs collaborations.

Séminaires à venir

Vendredi 12 juin 2020, 14h00
,
visioconférence
Observational and theoretical constraints on the formation and early evolution of the first dust grains in galaxies at 5 < z < 10
Denis BURGARELLA
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille
résumé :
The first generation of stars were born a few hundred million years after the big bang. These stars synthesized elements heavier than H and He, that are later expelled into the interstellar medium, initiating the rise of metals. Within this enriched medium, the first dust grains formed. This event is cosmological crucial for molecule formation as dust plays a major role by cooling low-metallicity star-forming clouds which can fragment to create lower mass stars. Collecting information on these first dust grains is difficult because of the negative alliance of large distances and low dust masses. We combine the observational information from galaxies at redshifts 5 < z < 10 to constrain their dust emission and theoretically understand the first evolutionary phases of the dust cycle. Spectral energy distributions (SEDs) are fitted with CIGALE and the physical parameters and their evolution are modelled. From this SED fitting, we build a dust emission template for this population of galaxies in the epoch of reionization. Our new models explain why some early galaxies are observed and others are not. We follow in time the formation of the first grains by supernovae later destroyed by other supernova blasts and expelled in the circumgalactic and intergalactic media.
 
Vendredi 3 juillet 2020, 14h00
,
visioconférence
Tba
Patricia TISSERA
Universidad Andres Bello, Santiago
résumé :
Tba
 
Tous les séminaires...