LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > SERVICES D’OBSERVATIONS > SO5 - VAMDC

VAMDC

par nicolas.moreau@obspm.fr - publié le , mis à jour le

VAMDC

Virtual Atomic and Molecular Data Centre Consortium

VAMDC (Virtual Atomic and Molecular Data Centre Consortium) est un consortium international qui fédère des bases de données Atomiques et Moléculaires à travers une infrastructure e-science. C’est aussi une organisation qui supporte cette activité (http://www.vamdc.org/structure/how-to-join-us/).

Environ 90% des bases de données ainsi inter-connectées contiennent des données qui sont utilisées pour l’interprétation de spectres en astronomie et pour la modélisation de milieux dans de nombreux domaines de l’astrophysique. Le consortium VAMDC inclut par ailleurs des bases de données d’autres domaines tels que les dommages engendrés par les radiations ou la communauté des plasmas.

L’infrastructure est composée de plusieurs éléments clés :

- Le Portail est le point d’accès central pour l’accès aux données. Grâce à son interface graphique, les utilisateurs peuvent construire des requêtes qui seront ensuite soumises simultanément à toutes les bases de données capables d’y répondre.

- La base de données d’espèces chimiques est un dépôt centralisant la liste de toutes les espèces chimiques pour lesquelles des données sont disponibles dans VAMDC. Cette base est mise à jour quotidiennement par l’interrogation de toutes les bases de données qui font partie de l’e-infrastructure. C’est donc un moyen rapide et efficace de savoir où trouver une espèce donnée.

- Chaque base de données de l’infrastructure est accessible à travers un service web. Chacun de ces services web est enregistré dans le registry VAMDC.

De par sa position d’acteur majeur dans le domaine de la physique atomique et moléculaire, le LERMA est un acteur central non seulement niveau de la gouvernance mais aussi de l’évolution et de la maintenance technique de l’infrastructure. Une équipe constituée d’un astronome et de 3 ingénieurs en développement logiciel est impliquée sur de multiples aspects :

- Marie-Lise Dubernet Tuckey (astronome) : actuel chair du board of director, coordinateur scientifique

- Yaye Awa Ba (ingénieur logiciel) : développement du logiciel Spectcol et du node VAMDC Basecol, web manager du site VAMDC

- Nicolas Moreau (ingénieur logiciel) : développement du portail VAMDC et de la base de données des espèces chimiques, évolution des standards ( convergence avec les standards IVOA ), line avec les responsables d’un noeud de l’infrastructure, co-chair du technical board

- Carlo-Maria Zwolf ( ingénieur logiciel ) : executive director de VAMDC, développement du Querystore, co-chair du Group of European Data Experts in the Research Data Alliance (RDA), co-chair du Federation Identity Management Interest Group dans RDA

Séminaires à venir

Vendredi 22 janvier 2021, 14h00
via Zoom , Paris
Dark matter halo response to baryons
Jonathan FREUNDLICH
Observatoire astronomique de Strasbourg
résumé :
While cold dark matter numerical simulations predict steep, `cuspy' density profiles for dark matter halos, observations favour shallower `cores'. The introduction of baryonic physics alleviates this discrepancy, notably as feedback-driven outflow episodes contribute to expand the dark matter distribution for stellar masses between 10^7 and 10^10 Msun. I will first present a parametrization of dark matter halo density profiles with variable inner slope and concentration that enables to describe the variety of halo responses to baryons and has analytic expressions for the gravitational potential, the velocity dispersion, and lensing properties. This parametrization provides a useful tool to study the evolution of dark matter haloes, to model rotation curves of galaxies and gravitational lenses, and to be implemented in semi-analytical models of galaxy evolution. I will then present two theoretical models describing core formation in dark matter haloes. In the first one, sudden bulk outflows induced by stellar feedback reorganise the halo mass distribution while it relaxes to a new equilibrium. In the second one, small stochastic density fluctuations induce kicks to collisionless particles that progressively deviate them from their orbits. Both models are tested against numerical simulations and provide a simple understanding of the transition from cusps to cores by feedback-driven outflows.
 
Tous les séminaires...