LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > SERVICES D’OBSERVATIONS > SO5 - VAMDC

VAMDC

par nicolas.moreau@obspm.fr - publié le , mis à jour le

VAMDC

Virtual Atomic and Molecular Data Centre Consortium

VAMDC (Virtual Atomic and Molecular Data Centre Consortium) est un consortium international qui fédère des bases de données Atomiques et Moléculaires à travers une infrastructure e-science. C’est aussi une organisation qui supporte cette activité (http://www.vamdc.org/structure/how-to-join-us/).

Environ 90% des bases de données ainsi inter-connectées contiennent des données qui sont utilisées pour l’interprétation de spectres en astronomie et pour la modélisation de milieux dans de nombreux domaines de l’astrophysique. Le consortium VAMDC inclut par ailleurs des bases de données d’autres domaines tels que les dommages engendrés par les radiations ou la communauté des plasmas.

L’infrastructure est composée de plusieurs éléments clés :

- Le Portail est le point d’accès central pour l’accès aux données. Grâce à son interface graphique, les utilisateurs peuvent construire des requêtes qui seront ensuite soumises simultanément à toutes les bases de données capables d’y répondre.

- La base de données d’espèces chimiques est un dépôt centralisant la liste de toutes les espèces chimiques pour lesquelles des données sont disponibles dans VAMDC. Cette base est mise à jour quotidiennement par l’interrogation de toutes les bases de données qui font partie de l’e-infrastructure. C’est donc un moyen rapide et efficace de savoir où trouver une espèce donnée.

- Chaque base de données de l’infrastructure est accessible à travers un service web. Chacun de ces services web est enregistré dans le registry VAMDC.

De par sa position d’acteur majeur dans le domaine de la physique atomique et moléculaire, le LERMA est un acteur central non seulement niveau de la gouvernance mais aussi de l’évolution et de la maintenance technique de l’infrastructure. Une équipe constituée d’un astronome et de 3 ingénieurs en développement logiciel est impliquée sur de multiples aspects :

- Marie-Lise Dubernet Tuckey (astronome) : actuel chair du board of director, coordinateur scientifique

- Yaye Awa Ba (ingénieur logiciel) : développement du logiciel Spectcol et du node VAMDC Basecol, web manager du site VAMDC

- Nicolas Moreau (ingénieur logiciel) : développement du portail VAMDC et de la base de données des espèces chimiques, évolution des standards ( convergence avec les standards IVOA ), line avec les responsables d’un noeud de l’infrastructure, co-chair du technical board

- Carlo-Maria Zwolf ( ingénieur logiciel ) : executive director de VAMDC, développement du Querystore, co-chair du Group of European Data Experts in the Research Data Alliance (RDA), co-chair du Federation Identity Management Interest Group dans RDA

Séminaires à venir

Vendredi 12 juin 2020, 14h00
,
visioconférence
Observational and theoretical constraints on the formation and early evolution of the first dust grains in galaxies at 5 < z < 10
Denis BURGARELLA
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille
résumé :
The first generation of stars were born a few hundred million years after the big bang. These stars synthesized elements heavier than H and He, that are later expelled into the interstellar medium, initiating the rise of metals. Within this enriched medium, the first dust grains formed. This event is cosmological crucial for molecule formation as dust plays a major role by cooling low-metallicity star-forming clouds which can fragment to create lower mass stars. Collecting information on these first dust grains is difficult because of the negative alliance of large distances and low dust masses. We combine the observational information from galaxies at redshifts 5 < z < 10 to constrain their dust emission and theoretically understand the first evolutionary phases of the dust cycle. Spectral energy distributions (SEDs) are fitted with CIGALE and the physical parameters and their evolution are modelled. From this SED fitting, we build a dust emission template for this population of galaxies in the epoch of reionization. Our new models explain why some early galaxies are observed and others are not. We follow in time the formation of the first grains by supernovae later destroyed by other supernova blasts and expelled in the circumgalactic and intergalactic media.
 
Vendredi 3 juillet 2020, 14h00
,
visioconférence
Tba
Patricia TISSERA
Universidad Andres Bello, Santiago
résumé :
Tba
 
Tous les séminaires...