LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > SERVICES D’OBSERVATIONS > SO5 - VAMDC

VAMDC

par nicolas.moreau@obspm.fr - publié le , mis à jour le

VAMDC

Virtual Atomic and Molecular Data Centre Consortium

VAMDC (Virtual Atomic and Molecular Data Centre Consortium) est un consortium international qui fédère des bases de données Atomiques et Moléculaires à travers une infrastructure e-science. C’est aussi une organisation qui supporte cette activité (http://www.vamdc.org/structure/how-to-join-us/).

Environ 90% des bases de données ainsi inter-connectées contiennent des données qui sont utilisées pour l’interprétation de spectres en astronomie et pour la modélisation de milieux dans de nombreux domaines de l’astrophysique. Le consortium VAMDC inclut par ailleurs des bases de données d’autres domaines tels que les dommages engendrés par les radiations ou la communauté des plasmas.

L’infrastructure est composée de plusieurs éléments clés :

- Le Portail est le point d’accès central pour l’accès aux données. Grâce à son interface graphique, les utilisateurs peuvent construire des requêtes qui seront ensuite soumises simultanément à toutes les bases de données capables d’y répondre.

- La base de données d’espèces chimiques est un dépôt centralisant la liste de toutes les espèces chimiques pour lesquelles des données sont disponibles dans VAMDC. Cette base est mise à jour quotidiennement par l’interrogation de toutes les bases de données qui font partie de l’e-infrastructure. C’est donc un moyen rapide et efficace de savoir où trouver une espèce donnée.

- Chaque base de données de l’infrastructure est accessible à travers un service web. Chacun de ces services web est enregistré dans le registry VAMDC.

De par sa position d’acteur majeur dans le domaine de la physique atomique et moléculaire, le LERMA est un acteur central non seulement niveau de la gouvernance mais aussi de l’évolution et de la maintenance technique de l’infrastructure. Une équipe constituée d’un astronome et de 3 ingénieurs en développement logiciel est impliquée sur de multiples aspects :

- Marie-Lise Dubernet Tuckey (astronome) : actuel chair du board of director, coordinateur scientifique

- Yaye Awa Ba (ingénieur logiciel) : développement du logiciel Spectcol et du node VAMDC Basecol, web manager du site VAMDC

- Nicolas Moreau (ingénieur logiciel) : développement du portail VAMDC et de la base de données des espèces chimiques, évolution des standards ( convergence avec les standards IVOA ), line avec les responsables d’un noeud de l’infrastructure, co-chair du technical board

- Carlo-Maria Zwolf ( ingénieur logiciel ) : executive director de VAMDC, développement du Querystore, co-chair du Group of European Data Experts in the Research Data Alliance (RDA), co-chair du Federation Identity Management Interest Group dans RDA

Séminaires à venir

Vendredi 5 mars 2021, 14h00
Visioconférence via Zoom,
Laboratory astrophysics studies of VUV and X-ray induced photodesorption from interstellar ice analogues
Mathieu BERTIN
LERMA-Jussieu-PSL
résumé :
The recent advances in space and ground based telescopes (ALMA, NOEMA…) have allowed the detection of more and more molecules in the gas phase in the coldest regions of the interstellar medium - ISM (star-forming regions, protoplanetary disks…). The puzzling detection of these gaseous species, including small organic molecules, in media where the temperature is very low (~ 10-100 K), is currently a major and still open question, directly linked to the astrochemical richness. Most of the observed molecules are indeed expected to either directly form or accrete on the surface of dust grains, and cannot thermally desorb in the regions where they are detected. Their observation requires thus non-thermal desorption processes, among which the desorption induced by UV or X-ray photons – so-called photodesorption – is a promising candidate. However, its role still needs to be clarified, especially in the case of the desorption of small organics molecules for which both the quantitative yields and the underlying mechanisms are lacking.

I will present the outcomes of recent laboratory astrophysics studies base on the use of the monochromatic and tunable synchrotron radiation, dedicated to understand and quantify the photodesorption processes in both the vacuum UV (7-13,6 eV) and soft X-rays (500 – 1500 eV) energy ranges. The role played by the photon energy and of the molecular ice composition on the desorption yields will be highlighted, and a special focus will be made on the case of photodesorption of complex organics molecules.

 
Tous les séminaires...