LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > Recherche > Intrumentation Térahertz et Télédetection

Présentation Instrumentation Térahertz et Télédétection

publié le , mis à jour le

Ces activités de recherche incluent à la fois :
- l’instrumentation Térahertz pour les télescopes au sol et spatiaux,
- la télédétection de la Terre en couplant des observations satellites multi-fréquences
- le traitement des données et la gestion des observations virtuelles

  • Le groupe instrumental est un acteur clé dans les développements de composants et d’instrumentations, du millimétrique au THz, avec la participation active dans des missions spatiales internationales. L’objectif principal est de faire progresser la connaissance dans les dispositifs THz et de développer de nouvelles technologies et concepts de circuit afin de proposer des instruments innovants. Ce groupe a toujours travaillé à la frontière de l’électronique en termes de fréquence et de sensibilité. Cette expertise en composants et récepteurs hétérodyne du millimètrique au THz permet de proposer des observations uniques du milieu interstellaire et des planètes, y compris la Terre.

L’activité logicielle se concentre sur la modélisation de l’instrumentation, le traitement des données et l’élaboration de stratégies d’observations virtuelles. Les données proviennent à la fois d’instruments (par exemple ALMA, NOEMA, Planck ou SKA) et de simulations numériques. L’activité comprend tous les aspects et problèmes liés à la consolidation des données, à leur stockage, perpétuation, diffusion et partage.

La composante ’Télédétection de la Terre et des planètes’ est centrée sur la radiométrie micro-onde et millimètrique à partir de satellites, pour la caractérisation de l’atmosphère et des surfaces planétaires. Différents aspects sont couverts, y compris l’analyse des observations par satellite, la modélisation du transfert radiatif et le développement de méthodes d’inversion. L’activité est basée sur la collaboration avec le groupe et les projets couplent études scientifiques et instrumentales. Le groupe travaille à la fois sur l’analyse des atmosphéres et des surfaces. Il utilise en priorité les microondes, mais explore aussi la synergies avec les observations visibles, infrarouges. Il produit des variables géophysiques (par exemple, l’humidité du sol, des étendues d’inondation, des émissivités) sur de longues séries temporelles à l’échelle du globe, pour une utilisation en climatologie ou en météorologie. Le groupe est également impliqué dans l’analyse des observations satellites des planètes du système solaire, en utilisant des méthodes similaires.

Séminaires à venir

Vendredi 12 juin 2020, 14h00
,
visioconférence
Observational and theoretical constraints on the formation and early evolution of the first dust grains in galaxies at 5 < z < 10
Denis BURGARELLA
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille
résumé :
The first generation of stars were born a few hundred million years after the big bang. These stars synthesized elements heavier than H and He, that are later expelled into the interstellar medium, initiating the rise of metals. Within this enriched medium, the first dust grains formed. This event is cosmological crucial for molecule formation as dust plays a major role by cooling low-metallicity star-forming clouds which can fragment to create lower mass stars. Collecting information on these first dust grains is difficult because of the negative alliance of large distances and low dust masses. We combine the observational information from galaxies at redshifts 5 < z < 10 to constrain their dust emission and theoretically understand the first evolutionary phases of the dust cycle. Spectral energy distributions (SEDs) are fitted with CIGALE and the physical parameters and their evolution are modelled. From this SED fitting, we build a dust emission template for this population of galaxies in the epoch of reionization. Our new models explain why some early galaxies are observed and others are not. We follow in time the formation of the first grains by supernovae later destroyed by other supernova blasts and expelled in the circumgalactic and intergalactic media.
 
Vendredi 3 juillet 2020, 14h00
,
visioconférence
Tba
Patricia TISSERA
Universidad Andres Bello, Santiago
résumé :
Tba
 
Tous les séminaires...