LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > SERVICES D’OBSERVATIONS > SO2/SO3 - SKATE

Instrumentation NenuFAR et SKA1

par Fabienne Casoli, Jean Mathias Griessmeier, Mickaël Coriat - publié le , mis à jour le

Cette tâche de service du SNO SKATE se concentre sur le développement d’instrumentation pour NenuFAR et SKA1.


Pour NenuFAR, il s’agit de :

  • Finaliser le développement de l’instrument, de ses logiciels de contrôle, de l’instrumentation pulsars et spectres dynamiques, et du mode d’imagerie
  • Étalonner et faire la recette de l’instrument, terminer sa mise en route scientifique avec une fin de la période « Early Science » d’observations à risques partagés prévue fin 2021.

Les OSUs impliqués sont l’OBSPM (LESIA, USN, GEPI), l’OSUC (LPC2E), avec une contribution du laboratoire AIM.


Pour SKA, il s’agit de la participation à la définition, à la conception de l’instrumentation et au développement de SKA1 dans le cadre de l’organisation SKA et des consortiums SKA, puis de l’Observatoire SKA. Ce sont des activités formellement reconnues (MoU) par les consortiums SKA (dans la phase actuelle) ; puis par l’Observatoire SKA (avec la fourniture de sous-systèmes) :

  • Conception et réalisation de l’instrumentation pour SKA. Aujourd’hui, les implications françaises formellement reconnues par SKA-O et ses consortia sont :
    • Contribution à la conception et la réalisation des récepteurs des bandes 4 et 5 de SKA1-MID. L’OSU impliqué est l’OASU (LAB) dans le cadre du consortium DISH ;
    • Conception et réalisation de prototypes de sommation analogique d’antennes pour SKA1-LOW, dans le cadre du consortium LFAA (USN) ;
    • Contributions à la conception de la future instrumentation de SKA (Advanced Instrumentation Package, AIP, qui sera une des activités de l’Observatoire SKA), dans le cadre des consortiums MFAA (USN, LAB/OASU) et WBSPF (LAB/OASU) ;
  • En perspective, une participation aux tests des antennes et des récepteurs, ainsi qu’aux étalonnages et au commissioning de SKA1, qui devrait bénéficier de l’expérience acquise sur NenuFAR.

Séminaires à venir

Vendredi 28 février 2020, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Filament Paradigm and Galactic Star Formation
Shu-ichiro INUTSUKA
Nagoya University
résumé :
Recent observations have emphasized the importance of the formation and evolution of magnetized filamentary molecular clouds in the process of star formation. Theoretical and observational investigations have provided convincing evidence for the formation of molecular cloud cores by the gravitational fragmentation of filamentary molecular clouds. Thus, the mass function and rotations of molecular cloud cores should be directly related to the properties of the filamentary molecular cloud, which determines the initial size and mass distribution of a protoplanetary disk around a protostar created in a core. In this talk I explain our current understanding of the star formation processes in the Galactic disk, and summarize various processes that are required in describing the filamentary molecular clouds to understand the star formation rate/efficiency, the stellar
initial mass function, and the angular momentum distribution of protoplanetary disks in their early evolutionary phase.
 
Vendredi 20 mars 2020, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
The challenges of observing the Epoch of Reionization and Cosmic Dawn
Florent MERTENS
Kateyn institute
résumé :
Low-frequency observations of the redshifted 21cm line promise to open a new window onto the first billion years of cosmic history, allowing us to directly study the astrophysical processes occurring during the Epoch of Reionization (EoR) and the Cosmic Dawn (CD). This exciting goal is challenged by the difficulty of extracting the feeble 21-cm signal buried under astrophysical foregrounds orders of magnitude brighter and contaminated by numerous instrumental systematics. Several experiments such as LOFAR, MWA, HERA, and NenuFAR are currently underway aiming at statistically detecting the 21-cm brightness temperature fluctuations from the EoR and CD. While no detection is yet in sight, considerable progress has been made recently. In this talk, I will review the many challenges faced by these difficult experiments and I will share the latest development of the LOFAR Epoch of Reionization and NenuFAR Cosmic Dawn key science projects.
 
Vendredi 17 avril 2020, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Patricia TISSERA
Universidad Andres Bello, Santiago, Chili
 
Vendredi 24 avril 2020, 14h00
Salle de l'atelier, Paris
Tba
Philippe ANDRE
CEA
 
Tous les séminaires...