LERMA UMR8112

Laboratoire d’Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères



Accueil > fr > Accueil

A propos du LERMA

publié le , mis à jour le

Le LERMA (Laboratoire d’Etudes du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères) est une unité mixte de recherche (UMR 8112) commune au CNRS et à 3 établissements d’enseignement supérieur : l’Observatoire de Paris (OP),Sorbonne Université (SU) et l’Université de Cergy-Pontoise (UCP). Ces 3 établissements hébergent les différentes composantes du LERMA.

Le LERMA est organisé en 4 grands thèmes de recherche :

  • "Galaxies et cosmologie" : l’Univers primordial (inflation, fond cosmologique microonde, réionisation), matière noire (froide, tiède ou gravité modifiée), la formation des galaxies (galaxies à grand redshift, évolution séculaire et fusion de galaxies), trous noirs et galaxies (AGN, starburst, croissance symbiotique et feedback), formation d’étoiles (efficacité, histoire et populations stellaires).
  • "Dynamique des milieux interstellaires et plasmas stellaires" : caractérisation observationnelle du cycle des milieux interstellaires, formation des étoile et des planètes, modélisation du milieu interstellaire du gaz diffus aux étoiles et disques, diagnostique chimique de la dynamique du milieu interstellaire, modélisation des transports mécaniques dans les plasmas circumstellaires, expérience de laboratoire sur les plasmas.
  • "Molécules dans l’Univers"  : expériences pour l’étude des interactions gaz-surfaces (spin, photons et glaces, réactivité sur les surfaces froides), théorie et simulations (excitation collisionnelle et réactivité de molécules interstellaires), expériences de spectroscopie moléculaire (spectroscopie moléculaire et instrumentation laser pour l’environnement, spectroscopie VUV à haute résolution de molécules interstellaires).
  • "Instrumentation Térahertz et télédétection" : développement de l’instrumentation hétérodyne THz pour les observatoires au sol ou embarqués (ballons, satellites) tels que Herschel/HIFI et JUICE/SWI, activité de recherche et développement (mélangeurs HEB et SIS, diodes Schottky), télédétection des surfaces et atmosphères

Ces pôles de recherche sont complétés par un Pôle technologique et de soutien à la recherche

Séminaires à venir

Vendredi 20 septembre 2019, 14h00
Atelier, Paris
Challenging a Newtonian prediction through Gaia wide binaries
Xavier HERNANDEZ
UNAM, Mexico
résumé :
Under Newtonian dynamics, the relative motion of the components of a binary star should follow a Keplerian scaling with separation. Once orientation effects and a distribution of ellipticities are accounted for, dynamical evolution can be modelled to include the effects of Galactic tides and stellar mass perturbers. This furnishes a prediction for the relative velocity between the components of a binary and their projected separation. After reviewing recent work evidencing the existence of a critical acceleration scale in Elliptical Galaxies and Globular Clusters, I will show new results showing such a phenomenology in Gaia wide binaries using the latest and most accurate astrometry available. The results are consistent with the Newtonian prediction for projected separations below 7000 AU, but inconsistent with it at larger separations, where accelerations are expected to be lower than the critical a0 value of MONDian gravity. This result challenges Newtonian gravity at low accelerations and shows clearly the appearance of gravitational anomalies of the type usually attributed to dark matter at galactic scales, now at much smaller stellar scales.


 
Tous les séminaires...